Ryanne

08/03/2017 - Temps de lecture : 4 min

Les Droits des femmes expliqués aux enfants !

Nous sommes le 8 mars 2017.
Aujourd’hui, c’est la Journée internationale des Droits des femmes !
Créée en 1921, cette journée spéciale a pour but de faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes. 

Chaque année, elle permet de faire le point sur les progrès réalisés à ce propos. Et si cette année, cette journée était aussi l’occasion de parler à vos enfants de ce sujet si important ?
Pour leur raconter cet aspect de l’histoire, voici une liste de quelques dates-clés retraçant l’évolution des Droits des femmes en France, expliquées en toute simplicité :
1791. 2 ans après le Déclarations des Droits de l’homme et du citoyen, Olympe de Gouges, une féministe très célèbre, rédige la « Déclaration des Droits des femmes et de la citoyenne ». Ainsi, elle dénonce les inégalités entre les 2 sexes. Depuis cette parution, les Droits des femmes ont beaucoup évolué !

1861. Julie-Victoire Daubié est la première jeune femme à obtenir le baccalauréat. Et avec la mention « honorable » !

1924. Les programmes scolaires deviennent les mêmes pour les filles et pour les garçons. Avant, beaucoup de filles n’allaient pas à l’école… On pensait que ça n’était pas utile puisqu’elles allaient plus tard rester chez elles pour s’occuper de la maison et des enfants.

1944. Les femmes ont désormais le droit de voter, et d’être élues !

1965. Une loi indique que les hommes ne sont plus les « chefs de famille », que les femmes peuvent, sans demander l’autorisation à leur mari, travailler et ouvrir leur propre compte en banque.

1967. La contraception est autorisée par la loi. Cela signifie que les femmes peuvent décider d’avoir des enfants au moment où elles le souhaitent.

1970. Les femmes et les hommes sont reconnus égaux devant la loi.

1975. Grâce à Simone Veil, une loi donne le droit aux femmes d’avorter. Cela révolutionne la vie des Françaises puisqu’elles peuvent désormais mettre fin à une grossesse non désirée.

1976. La mixité devient obligatoire pour tous les établissements publics. Cela veut dire que les femmes comme les hommes ont le droit d’accéder à ces lieux : on ne les empêche pas d’y entrer à cause de leur genre.

1991. Edith Cresson devient la première femme Première ministre.

2000. C’est l’apparition de la loi sur la parité. Le mot « parité » signifie « répartition égale entre deux groupes ». Il devrait donc y avoir autant d’hommes que de femmes en politique, à des postes de maires ou de députés par exemple. Or, ce n’était pas du tout le cas avant 2000, et c’est encore inégal aujourd’hui. Mais on avance !

2001. Le nom de famille des enfants peut être celui du père ou celui de la mère.

2006. La loi impose une égalité de salaire entre les hommes et les femmes. Cela signifie que pour un même travail, avec les mêmes qualifications, un homme et une femme doivent gagner exactement le même salaire.

Si vous souhaitez prolonger la discussion avec vos enfants, voici quelques idées de questions pour, pourquoi pas, leur proposer d’échanger sur tout ça :

Selon toi, est-ce que c’est normal que les filles et les garçons puissent accéder aux mêmes choses (études, métiers, salaires, lieux, etc.) ?
À ton avis, c’est quoi être féministe ?
Est-ce qu’un garçon ou un homme peut être féministe selon toi ?
À la maison, qui fait quoi ? Est-ce que les tâches sont réparties de manière égale ?
En janvier 2017, il y a eu la Marche des femmes. Tu en as entendu parler ? Pourquoi les femmes (et les hommes !) ont marché dans les rues des grandes villes aux États-Unis et dans le monde ?


Bonne discussion et belle Journée des droits des femmes !

 

Des idées pour en parler !
À l’occasion de cette journée importante, une mission appelée « La Journée internationale des Droits des femmes » attend vos enfants sur Squla,
dans la rubrique Bric-à- brac dédiée aux CM1 ET CM2 !
Ce blog vous a plu ? Partagez-le autour de vous!