Ryanne

11/09/2017 - Temps de lecture : 6 min

Comment en finir avec la phobie des maths

Cela ne date pas d’hier, le mot « maths » est source d’angoisse et de rejet pour beaucoup d’enfants et d’adultes. Selon une étude internationale publiée en 2016, les écoliers français affichent les pires résultats de l’Union européenne en mathématiques. Mains moites, maux de tête, impossibilité de raisonner, souffle court, autant de symptômes qui relèvent d’une véritable phobie, qui handicape malheureusement bien des personnes qui pensent ne pas pouvoir étudier des disciplines dans lesquelles les mathématiques jouent un rôle fondamental. Si vous lisez cet article, c’est sûrement que votre enfant fait partie de ceux à qui les mathématiques font peur. Ces étapes lui permettront de calmer ses appréhensions et de voir les mathématiques sous un tout nouvel angle, et voire peut-être d’aimer cette matière !

 

Oublier que « Maths = matière difficile »

Si les mathématiques ont si souvent mauvaise presse, c’est surtout parce que les mauvaises expériences se lèguent de génération en génération.

Les mathématiques ont toujours été vos ennemies ? Alors il est sûrement probable que vous transmettiez cette peur à vos enfants. Le fait de dire à votre enfant que s’il n’est pas bon en mathématiques, c’est parce que vous ne l’étiez pas non plus ne l’aidera pas. Cela ne l’encouragera aucunement et il faudra passer au dessus de cette croyance génétique.

Certains enfants sont persuadés qu’ils ne sont « pas faits pour les maths ». Ils vont penser qu’ils ne trouveront jamais la réponse assez vite ou que, s’ils la trouvent, c’est que la question était trop facile. En réalité, même si un examen de mathématiques a lieu avec un temps limité, les mathématiques ne sont pas une épreuve de vitesse. Si le problème a l’air trop simple, c’est peut-être simplement que l’enfant est meilleur qu’il ne le pense.

 

Reconnaître son anxiété

Comme pour la plupart des peurs, le traitement ne peut commencer qu’à partir du moment où l’on admet qu’il y a un problème. Si vous ne décidez pas de combattre cette peur avec lui, cela pourrait avoir des conséquences négatives sur sa vie. Vous ne voulez pas que compter la monnaie au supermarché devienne un cauchemar pour votre enfant, n’est-ce pas ?
 

Revoir sa façon d’apprendre

Tout d’abord, votre enfant doit lire ses leçons aussi sérieusement que possible, plusieurs fois de suite et à son rythme surtout. S’il relit la même phrase une dizaine de fois, il n’y a absolument aucun problème à cela.

En classe, il ne doit pas hésiter pas à poser des questions. Les professeurs des écoles veulent que leurs élèves réussissent et ils ne peuvent malheureusement pas toujours deviner ce qui pose problème si l’enfant n’intervient pas.
Si un camarade de classe a mieux compris la leçon, il pourra sûrement la lui expliquer d’une façon plus compréhensible.

 

Créer un environnement rassurant pour étudier les mathématiques.

Il existe plusieurs moyens de créer un environnement positif pour réviser les maths :

Parlez des mathématiques de façon positive. Si votre enfant ne trouve pas la bonne réponse la première fois, laissez-le réfléchir à nouveau au problème sans le réprimander pour sa mauvaise réponse. Rappelez également à votre enfant que les mathématiques s’adaptent au rythme d’apprentissage de chacun.
Laissez à votre enfant le soin de créer un environnement d’étude qui lui convienne, dans les limites du raisonnable. Permettez-lui également de faire des pauses. Si votre enfant a des difficultés pour comprendre un exercice, vous n’aboutirez qu’à de la frustration en le faisant apprendre plus longtemps. Il sera plus efficace de trouver d’où vient le problème et de chercher une approche alternative.
 

Montrez à votre enfant toutes les choses positives que les mathématiques permettent.

Les maths font partie de la vie quotidienne. On s’en sert pour faire les comptes des courses, calculer les proportions quand on cuisine, compter les points en sports, etc.
La musique est également régie par des relations mathématiques, pour passer d’une octave à une autre par exemple. Montrer à votre enfant l’utilité des mathématiques dans la vie de tous les jours peut lui permettre de se motiver et d’avoir moins peur.
 

Faire connaissance avec le professeur de mathématiques.

Pour aider un enfant qui a des difficultés en maths, vous devez savoir de quelle façon se passent ses cours de mathématiques. Peut-être votre enfant a-t-il besoin de plus d’attention en classe. Discutez-en avec le professeur de votre enfant. Il pourra peut-être vous aider à mettre en place une stratégie qui fonctionne pour améliorer l’apprentissage de votre enfant et d’atténuer ses craintes.

 

Utiliser les jeux, les devinettes et l’humour pour donner une image positive des mathématiques.

Les maths peuvent avoir la regrettable réputation d’être une matière difficile et ennyeuse. Mais avec une bonne approche, les mathématiques peuvent devenir amusantes ! Si !
La bataille navale enseigne la pensée logique par exemple. Le yahtzee permet de développer la reconnaissance des nombres, le calcul de probabilité et la stratégie. Et évidemment, sur Squla, une pléthore de missions de mathématiques est disponible pour que votre enfant révise en s’amusant et à son rythme !

L’humour mathématique permet également de détendre l’atmosphère. Il peut prendre la forme de dessins humoristiques, de blagues ou de devinettes. Sur notre facebook et instagram, de nombreuses devinettes sont disponibles pour jouer avec vos enfants !

Et en cadeau, voici spécialement pour votre enfant nos tables de multiplication colorées ! Vous pouvez même les réviser en chanson, c’est tellement plus fun ! 🙂

Ce blog vous a plu ? Partagez-le autour de vous!