Ryanne

28/03/2017 - Temps de lecture : 4 min

L’éducation positive, ou comment montrer à votre enfant qu’une erreur permet juste d’apprendre de nouvelles choses.

Les parents ont tendance à adopter des attitudes contradictoires.
D’une part, on dit à son enfant que son erreur n’est pas dramatique et qu’il peut en tirer de bonnes choses. Et d’autre part, on souhaite quand même, au fond, qu’il fasse tout à la perfection… Comment ne pas cacher sa fierté lorsqu’il réussit de nouvelles épreuves avec succès, que ce soit à l’école ou au sport ?
Vous souhaitez encourager votre enfant et lui dire qu’il peut apprendre de ses erreurs ? Comment gérez-vous cela en tant que parent ?

Ce qu’il vaut mieux éviter

Le moment où l’enfant montre ses notes aux parents peut être un moment de frustration aussi bien pour lui que pour son père ou sa mère. Il peut arriver que les parents attendent toujours la perfection de leur progéniture, même si, sur le papier, il est clairement indiqué que son évaluation de français est réussie : 9/10. “Et pourquoi tu n’as pas eu 10 ?” Cette question est une désillusion pour l’enfant, si content de rapporter une bonne nouvelle à la famille. L’excellence, parfois, ne suffit pas au parent, non, il attend la perfection. Vouloir tirer le meilleur de l’enfant est un geste positif mais le faire de façon continue et le tout dans l’excès peut le frustrer.
Le plus important est de le mettre en confiance et qu’il accepte le fait qu’il ne soit pas parfait, tout comme ses parents.

Trouver le bon équilibre entre l’encouragement et l’acceptation des erreurs

Si votre enfant a peur de commettre des erreurs, voilà quelques conseils que vous pourrez appliquer pour l’aider :

Focalisez-vous sur l’apprentissage. Apprendre, c’est se construire. Il sera plus bénéfique pour votre enfant de lui dire comment une erreur peut être comprise et surmontée plutôt que de remuer le couteau dans la plaie en faisant une fixette sur cette erreur.
Prenez par exemple le cahier de leçons de votre enfant. Demandez-lui où il rencontre le plus de difficultés et surtout, montrez-lui bien que vous êtes intéressé.
Dites-lui que ce n’est pas un problème et que vous pouvez y travailler tous les deux.

Si, pendant que vous révisez ensemble, votre enfant fait une erreur, ne le reprenez pas instantanément. Votre enfant vous fait la lecture et se trompe sur un mot ? Attendez qu’il ait fini son paragraphe pour le corriger. Peut-être qu’il se rendra compte de son erreur et se corrigera lui-même. De cette façon, votre enfant gagnera en confiance et en indépendance.

N’insistez pas sur ses points faibles, mais sur ses points forts. Ceci est excellent pour la confiance de l’enfant. Faites un bilan constructif de ce qui n’était pas vraiment acquis, par exemple : “Tu as très bien récité la table de 7, tu le feras bientôt pour la table de 9 !”

Prenez toute frustration de votre enfant très au sérieux. Ecoutez-le attentivement. Essayez de comprendre d’où peut venir cette frustration. Les réponses peuvent parfois être surprenantes…

Montrez à votre enfant qu’il a tiré de bonnes choses de ses erreurs. Expliquez-lui bien que faire des erreurs n’est pas un drame et que cela nous permet de rebondir. “Tu te souviens quand tu ne connaissais pas ta table de 9 ? Et bien maintenant tu es incollable. Les difficultés ne sont donc pas une fatalité.” Les erreurs sont bien là pour quelque chose !

Le bon exemple

Si certains enfants sont perfectionnistes, il n’en n’est pas forcément de même pour leurs parents.
Acceptez vous-même vos erreurs et montrez à votre enfant que vous n’êtes pas un être parfait, même en tant que parent. Vous avez oublié quelque chose dans la recette du dîner ? Admettez-le et dites à votre enfant que vous remplacerez cet ingrédient par un autre.
Vous aviez oublié qu’aujourd’hui c’était la photo de classe et votre enfant part avec un t-shirt tâché ? Ca peut arriver ! Vous vous en souviendrez l’année prochaine.

J’espère que ces conseils vous aideront, même si chaque enfant est unique et réagit de manière différente. Certains enfants ont besoin d’encouragements et d’autres veulent atteindre la perfection. La vie de parent, c’est souvent une histoire d’improvisation !

Ce blog vous a plu ? Partagez-le autour de vous!